Gérer et expliquer les trous dans son CV

Si la vie était un long fleuve tranquille, la problématique des trous sur le CV aurait une importance mineure.

Tous les bons conseils pour gérer les trous dans son CVQu’il s’agisse de chômage, de congé parental, sabbatique ou maladie, de projet de création d’entreprise, d’expatriation et même de travaux dans la maison, toutes ces périodes qui peuvent jalonner votre parcours professionnel sont singulières. Pour sécuriser vos candidatures, celles-ci méritent la plus grande attention dans leurs explications.

On va parler d’un trou sur un CV pour une interruption supérieure à 6 mois. En deçà, au vu du contexte économique récent, un recruteur aura intégré le temps nécessaire à la recherche d’un nouvel emploi.

Occulter, enjoliver, mentir ?

Soyons lucide, votre recruteur, professionnel donc minutieux, ne mettra pas bien longtemps pour vérifier vos dires auprès des ex-employeurs.

En cas de différences notables, le doute s’installera, et l’étude de votre candidature ne sera plus d’actualité. Il faut donc indiquer clairement la raison et la durée pour ces périodes et montrer en quoi elles vous ont été bénéfiques.

Nos conseils

Pour une période de chômage, indiquez que cette pause ingrate a pourtant affermi votre volonté, votre opiniâtreté et a permis de renforcer vos capacités d’organisation et de discernement. Vous pouvez aussi exprimer l’idée que vous avez réussi à développer une prospection commerciale novatrice et ainsi mis en oeuvre une véritable machine à gagner.

Pour un congé parental, parlez de votre sens des responsabilités, du temps passé à mettre à jour vos compétences, de la veille technologique, de votre engagement dans le monde associatif, etc.

Pour des congés sabbatiques / expatriation, mettez en avant l’experience humaine, le perfectionnement de la langue, l’esprit d’aventure, le goût du challenge.

Pour des raisons de santé, nulle explication détaillée n’est nécessaire.

Positiver

Vous l’aurez compris, votre recruteur cherchera à savoir clairement si vous avez inscrit vos périodes d’inactivité professionnelle dans une démarche pro-active ou si le duo canapé-télé l’a emporté.

Tout doit être déjà clarifié au niveau du CV, base fondamentale pour des explications limpides formulées de manière positive lors de votre futur entretien.